Ce que vous devez savoir concernant l’humanitaire : avoir ou non un diplome

par Jan 13, 2022Non classé

Si le désir de redéfinir des carrières avec du sens est l’élément enclencheur de aspirations nouvelles de profession, c’est la possession de compétences qui rend possible leur mise en œuvre. Cela va bien au-delà d’une motivation en béton pour qu’une personne puisse être plus efficace, elle doit être compétentes dans le métier qu’elle veut exercer dans le cadre de la solidarité. Il faut savoir exploiter ses compétences. Mais que faire si vous n’avez pas de diplôme ?

 

Où peut-on d’abord exercer le métier d’humanitaire ?

Les humanitaires sont les bienvenus auprès des ONG et associations. Elles regroupent un large éventail de domaines d’action et effectuent plus de recrutements que d’autre entreprise, elles s’adressent donc en priorité aux demandeurs d’emploi souhaitant rejoindre les agences humanitaires. Trois types d’ONG aux objectifs différents peuvent être notamment identifiés : les ONG d’urgence, les ONG de réhabilitation et les ONG d’aide au développement.

 

Quels sont les statuts ?

La distribution alimentaire, la mise en œuvre de projet humanitaire, la construction, telles sont leurs principales préoccupations. On observe donc les trois statuts suivants :

Le volontariat : ceux qui y engagent pleinement leur temps annee après année et à long terme dans les pays du tiers monde.

Le bénévolat : ceux qui exercent une activite de manière occasionnelle.

Le salariat : ceux qui reçoivent un salaire régulier.

Que faire sans diplôme ?

Difficulté, souffrance, inconfort, isolement et pauvreté sont le quotidien de ceux qui oeuvrent dans l’aide humanitaire. Ces faits qui font la réalité, aussi fade soit-elle, deviendra des expériences pour les volontaires sans diplome, leur permettant de gagner en maturité. Pour une amélioration constante de vos compétences, si vous êtes entrepreneur, auto entrepreneur, engagez-vous dans le volontariat, en particulier dans l’un des domaines clés de la mission, à condition que ces domaines coïncident avec ce que vous avez à donner.

Dans la branche exécutive, vous pourrez exercer en tant que chargés de gestion de projet, comptables, coordonnateurs, collecteurs de fonds.

Tandis que les métiers de personnels médicaux, de logisticiens, de menuisiers, de mécaniciens, de maçons, de responsables techniques, d’aménageurs locaux sont les métiers sur place, sur terrain.

Les etudiants peuvent entre autre faire du volontariat supervisé ou flexible.

 

Quelles formations ?

Dans le cas où vous êtes en quête de ce que vous voulez faire comme étude après le bac ou envisagez de vous reconvertir, le suivi d’une formation complète de Développement et de coopération sera nécessaire. On vous montre ici ce que vous devez faire comme parcours pour œuvrer dans le metier humanitaire.

L’ecole, diplômante en développement international, vous offrira une formation de cinq années,

Une universite en management, vous donnera la possibilité de suivre des bachelors et masters spécialisés en développement, le Bachelor of International and Social Development, le Bachelor en développement et économie responsable, et le Master en auto entreprise et creation entreprise, en marketing, supply chain. Ce sont juste des exemples mais vous avez le choix.

Des écoles d’ingénierie, elles ont une offre de diplôme d’ingénieur en cinq ans couvrant huit domaines de spécialisation en développement économique agricole, innovation, dans les pays en développement.

Toutefois, il existe autant de programmes de licence ou de diplôme en coopération et développement.

De nombreux masters généralistes autour de plusieurs thèmes sont aussi au choix : l’unité, le développement ou la coopération. Disposer d’un master sera un plus pour avoir un diplome entreprise.

D’autre part, vous pouvez aussi vous auto former en ligne.