La Gtb : une solution innovante et efficace de smart building pour l’optimisation énergétique des entreprises qui gagne à être connue.

par Sep 21, 2022Economie

Depuis 2005 et la tenue du Grenelle de l’Environnement, les pouvoirs publics français ont mis en place de nouvelles aides et réglementations afin de favoriser la transition énergétique des particuliers et des entreprises, dans le but de prendre à bras le corps les enjeux écologiques et climatiques dont nous ressentons aujourd’hui les premiers effets. Avec la flambée des cours de l’énergie, causée par les soubresauts de la crise sanitaire puis le déclenchement du conflit entre la Russie et l’Ukraine, économiser l’énergie devient désormais un impératif économique pour les entreprises de tous les secteurs, celles évoluant dans le secteur tertiaire n’en étant pas exclues. 

Les bâtiments « à l’ancienne » sont souvent mal, voire pas du tout isolés et n’ont pas du tout été conçus dans un objectif de sobriété énergétique, à une époque où les enjeux écologiques étaient peu considérés et le prix de l’énergie bon marché. Le GTB est une technique de smart building qui vient intervenir sur le second plan, et permettra notamment aux entreprises du secteur tertiaire de mieux maîtriser leur consommation énergétique, ce qui leur permettra de réduire sensiblement les coûts engendrés par cette consommation. 

Qu’est-ce que la GTB et quels sont ses atouts? 

La Gestion Technique de Bâtiment, mieux connue sous le non de Gtb batiment, est un des éléments qui permet de rendre les bâtiments plus intelligents (ce qu’on appelle le smart building), particulièrement pour pouvoir maîtriser au mieux leur consommation énergétique.  

Pour pouvoir atteindre les objectifs de réduction des consommations énergétiques, il faut en effet pouvoir mesurer avec précision quels sont les appareils qui consomment et à quel moment, et de pouvoir les contrôler à distance si besoin afin de pouvoir moduler en temps réel leur fonctionnement et le faire correspondre aux besoins sans surconsommer inutilement. En d’autres termes, la réduction des consommations énergétiques des bâtiments dépend de la bonne gestion des fonctions techniques. Cela comprendra ainsi l’ensemble des équipements, qui iront de l’alimentation électrique elle-même jusqu’à la commande de l’éclairage, en passant par les systèmes de chauffage, pour ne citer qu’eux. Rappelons que la méthode de gestion énergétique d’un bâtiment influe directement sur sa performance, et impactera de façon notable le confort de ses usagers et ses occupants. C’est ici que les systèmes de GTB (Gestion Technique du Bâtiment) entrent en action, qu’on ne confondra pas avec les systèmes de GTC (Gestion Technique Centralisée), cette dernière étant complémentaire et agissant à une autre échelle. 

Dans les faits, la GTB emploie des techniques de domotique poussées et de télégestion qui permettra de contrôler, en continu et de manière automatisée, le fonctionnement de l’installation. Elle fait appel à des capteurs qui permettront d’acquérir les informations dont se serviront le système chargé de les traiter, les actionneurs qui traduiront en action les ordres de commande envoyés, ainsi que des automates et une interface centrale que l’on trouvera intégrés à l’unité locale de gestion technique du bâtiment concerné. Elle pourra aussi bien intervenir pour optimiser la consommation électrique générale d’un bâtiment, mais aussi dans les systèmes de chauffage, de climatisation, ou encore de sûreté.